0 articles connexion DEVENIR ADHÉRENT DÉJÀ ADHÉRENT
En cours de chargement...
En cours de chargement...
Ajouté au panier

Turquie

La France, proche et accessible, favorable à un tourisme de loisirs en plein essor

 

La France, une destination proche et accessible, propice à un tourisme de loisirs
 
Avec 84,5 millions d’habitants, la Turquie est le 17ème pays le plus peuplé du monde. Istanbul, la capitale économique et financière, rassemble à elle-seule près de 15 millions d’habitants, suivie par Ankara, capitale politique et administrative, puis Izmir, Bursa et Antalya. Le pays jouit d’une population jeune, 19 millions d’habitants ont moins de 14 ans et l’âge médian est de 32,3 ans en 2019.

La Turquie a connu une forte croissance économique sur la période 2000-2010, lui permettant ainsi de combler son retard sur nombre de pays européens. En 2019, le taux de chômage était évalué à 13,7%, un chiffre en hausse par rapport à 2018 (11%). 

Avec une croissance moyenne annuelle de 5,7% de 2010 à 2017 et un PIB de 706 Mds USD en 2019, la Turquie est la 20ème puissance économique mondiale. Le développement de l’économie turque a été très dynamique sur les deux dernières décennies. En effet, elle est notamment la seconde économie après l’Arabie Saoudite de la zone Moyen-Orient & Turquie couverte par le bureau Atout France de Dubai. Cependant, en 2018, la lire turque s’est effondrée précipitant le pays dans une sérieuse crise économique accompagnée d’une croissance ralentie à 2,6%.

Avec la crise sanitaire du Covid-19, les analystes prévoient une hausse significative du chômage et une baisse de la croissance qui seront inéluctables, et ce malgré le déblocage de 14 milliards d’euros par le gouvernement turc pour soutenir l’économie. L’agence financière Moody’s estime que parmi les pays du G20, "la Turquie sera le plus sévèrement touché" avec une contraction cumulée de 7% de son PIB en 2020. 


Une fréquentation des touristes turcs à l’étranger en hausse

En 2018, le tourisme émetteur turc représentait 8 millions de voyageurs et 4,6 milliards USD de dépenses. Le tourisme outbound turc a connu une croissance très importante puisqu’elle n’était que de 1,5 milliard USD en 1999.

Le nombre annuel de visiteurs en France est estimé à plus de 330 000 voyageurs en 2018 pour des dépenses par séjour de 1 350 USD, soit un montant relativement élevé comparé à la dépense moyenne générale de ces visiteurs qui est de l’ordre de 790 USD. Près de 40% des turcs partent à l’étranger pour des « visites, loisirs, activités sportives et culturelles ». Près de 30% effectuent des visites d’affaires (conférences, réunions, missions, etc.), et le reste des touristes - des visites familiales. Aussi, bien que face à des concurrents ayant renforcé leur positionnement sur le marché depuis de nombreuses années (Allemagne, Royaume-Uni), la France peut compter sur la multiplication des voies aériennes avec la Turquie pour séduire de plus en plus de visiteurs.

En effet les principales compagnies (Air France, Turkish Airlines et Pegasus Airlines) desservent Paris, Marseille, Lyon, Nice, Bordeaux, Toulouse et Strasbourg).

L’un des secteurs les plus exposés est celui du tourisme, une industrie cruciale pour l’économie turque qui emploie des centaines de milliers de personnes et qui affichait une croissance de 17% des revenus générés par l’industrie avec près de 52 millions de visiteurs (+13,7%) en 2019. 

L’augmentation du niveau de vie de la population turque au cours des 10 dernières années explique l’accroissement du nombre de voyageurs dans le monde estimé à plus de 3 millions de voyageurs avant la crise sanitaire.


Principales tendances du marché et recommandations pour l’aborder

Outre un solide réseau de 4 000 agences de voyages, il convient de prendre en considération l’orientation menée dans le secteur touristique turc vers le digital et le tourisme en ligne. Le profil des touristes turcs est essentiellement composé de voyageurs masculins, environ 80% ce qui peut s’expliquer par le poids du tourisme d’affaires. Par ailleurs, 55 % des touristes turcs se situent dans la tranche d’âge 25-44ans.

Malgré une saisonnalité peu marquée, deux périodes se distinguent : l’été (juillet) et l’hiver (derniere semaine de janvier). Cette dernière constitue une véritable opportunité pour les destinations françaises de montagne et notamment les stations de ski qui peuvent compter sur cette clientèle amatrice de sports d’hiver.

De plus, cette clientèle privilégie les voyages combinés multi-villes d’une durée moyenne de 3 à 6 jours.

Cibles : le segment famille, les couples ou petits groupes (amis, 25/34ans), les « first-timers » (« Village mondial », 35/45 ans), CSP+ et CSP++

A destination de ces cibles, sont principalement valorisés le tourisme en ville, la montagne, les voyages combinés multi-villes, le tourisme d’affaires et la gastronomie.
 
Plan d'actions 2019
Télécharger
Plan d'actions 2020
Télécharger
PDF destiné aux adhérents
Présentation de marché
Télécharger
Calendrier des jours fériés et vacances scolaires 2021
Télécharger

Marché en relation :