0 articles connexion DEVENIR ADHÉRENT DÉJÀ ADHÉRENT
En cours de chargement...
En cours de chargement...
Ajouté au panier

Mexique

Un gisement de clientèle sous-estimé

Quatorzième économie mondiale, membre de l’OCDE, le Mexique est, après le Brésil, la deuxième puissance économique en Amérique latine.
La croissance du pays sur les 5 dernières années a été plus faible que celle initialement prévue au début du mandat du président Peña Nieto (autour des 2.5% par an). Toutefois l’économie s’est maintenue à un niveau stable, poussée par la consommation interne.

Pour la France, le Mexique est le second marché latino-américain avec environ 390 000 séjours par an.
C’est le 4ème pays consommateur de produits de luxe dans le monde. Pour les Mexicains, la France représente un sommet de sophistication pour son art de vivre et l’image de Paris est des plus porteuses, en particulier auprès des classes moyennes et supérieures dont le nombre ne cesse de progresser (5% pour les revenus de plus de 200 000 € par an ; 10 % pour ceux de plus de 100 000 € par an) .

25% des foyers mexicains (soit 30 millions de personnes) appartiennent à la population-cible, c’est-à-dire qu’ils ont les moyens et/ou l’envie de voyager en Europe et en France. Seulement 2,5 millions (10%) voyagent déjà régulièrement à l'étranger. Ce qui montre qu’il existe une forte marge de progression.

Les principales données sont les suivantes :

  • Population : 121 millions d’habitants
  • Taux de croissance : entre 2.5 et 3 %
  • PIB par habitant en P.P.A : 16 988  USD​


Principales tendances du marché et recommandations pour l’aborder

Les grandes villes mexicaines connaissent une croissance dynamique et deviennent des alternatives à la capitale. Cela diversifie les bassins émetteurs même si la ville de Mexico reste la ville au plus fort potentiel. Monterrey, Guadalajara, Puebla, Mérida et la zone du Bajío (Querétaro, León, Guanajuato) sont désormais des villes à prendre en compte dans les actions de promotion de la destination France.
Les voyageurs mexicains sont de plus en plus mâtures et autonomes. Ils utilisent internet et les réseaux sociaux pour se renseigner et se faire une image des destinations touristiques, en amont du choix, mais aussi pour réserver leur voyage en autonomie. Cependant le poids des agences de voyages reste fort – présence de nombreux acteurs sur le marché.

Il est à noter que pour la majorité des Mexicains, la porte d’entrée pour la France est l’Espagne qui est, avec l’Italie, l’un des concurrents de notre pays. Les USA (pour le shopping en particulier), attire la majorité des touristes mexicains, meme si depuis l'élection de Trump, on note une plus grande diversification des destinatons (vers le Canada, l’Amérique du Sud et l’Asie, forts appréciées au niveau de la qualité du service).


Orientations stratégiques

  • Organisation de  formations thématiques de professionnels (gastronomie, vins, parfums, art de vivre ...)  pour fidéliser et diversifier l’offre;
  • Renforcement de la communication digitale notamment à destination des jeunes;
  • Valorisation du secteur du MICE, en raison de la progression notable des déplacements d’affaires souvent complétés par une extension personnelle.​

Cibles : les jeunes, les classes moyennes et CSP+, le secteur du tourisme d’affaires.

A destination de ces cibles, sont principalement valorisés le tourisme en ville, le shopping, le patrimoine et la culture, la gastronomie, l’oenotourisme, le MICE. 

© Atout-France-Victor-Pelaez

veille
Benchmarking
Le tourisme de bien-être est une tendance mondiale ayant ...
Évolution de l'offre
 Lufthansa, Aeromexico et KLM augmentent leur nombre de ...
Concurrence
Les Mexicains voyagent de plus en plus en dehors de leurs...
Distribution
L’achat en ligne se démocratise et profite à la vente de ...