0 articles connexion DEVENIR ADHÉRENT DÉJÀ ADHÉRENT
En cours de chargement...
En cours de chargement...
Ajouté au panier

Kazakhstan

Un marché à potentiel avec une clientèle qualitative

La situation économique prospère fondée sur les hydrocarbures favorise les voyages à l’étranger. 
Le pays, qui est la 9ème réserve mondiale de pétrole et la 2ème réserve mondiale d’uranium, devrait maintenir une croissance soutenue dans les années à venir.

Actuellement quelque 15 000 Kazakhs voyagent en France. Il s’agit d’une clientèle haut de gamme. 
Avec la mise en place d’une liaison aérienne directe Astana-Paris au premier trimestre 2015, le nombre de clients kazakhs vers la France pourrait doubler.

Les principales données sont les suivantes :

  • Population : 17,5 millions d’habitants
  • Taux de croissance en 2013 : + 6%
  • Prévision du taux de croissance en 2014 : + 4,6%
  • PIB par habitant en US Dollar : 12 933USD​

Principales tendances du marché et recommandations pour l’aborder

Les destinations préférées des Kazakhs (hors pays de la CEI) sont la Turquie, les Emirats, la Thaïlande.
En Europe, ce sont l’Espagne, l’Italie, la France et la République Tchèque qui attirent le plus de touristes kazakhs. 
Les destinations préférées en France sont Paris et Disneyland Paris (80% de séjours) ainsi que la Côte d’Azur.

Il s’agit d’une clientèle FIT haut de gamme (principalement « Loisirs » mais aussi « Affaires »).

Les grands tour-opérateurs russes, tels que Travelsystem, Natalie Tours ou Tez tour, ont ouvert des bureaux au Kazakhstan, ainsi que certaines agences réceptives parisienne (telles que Evolution Voyage, MSF, Travelscope).

Orientations stratégiques
  • Développer la connaissance de ce marché ;
  • Informer et former les professionnels sur les destinations afin qu'ils élargissent leur programmation.​
Cibles : les familles principalement, les couples, les touristes d’affaires.

A destination de ces cibles, sont principalement valorisés le shopping, la culture et découvertes. Les thématiques liées aux sports d’hiver et au bien-être, déjà bien appréciées, sont à développer.

© Vassiliy Mikhailin
veille
Conjoncture touristique
Conjoncture économique
Malgré la baisse du prix de baril et la dévaluation du ro...