0 articles connexion DEVENIR ADHÉRENT DÉJÀ ADHÉRENT
En cours de chargement...
En cours de chargement...
Ajouté au panier

Italie

L'Italie, un marché essentiel pour la destination France

► Une économie italienne dans une spirale vertueuse
Depuis de nombreux mois, l’économie italienne s’inscrit dans une spirale vertueuse qui lui permet d’enregistrer des signes encourageants avec une croissance économique stable de l’ordre de +1,5% et un taux de chômage au plus bas. La nette reprise de la consommation interne et le rebond des investissements des entreprises permettent à l’Italie d’aborder l’année 2018 avec confiance. Par ailleurs, le solde de sa balance commerciale ne cesse de croître avec le chiffre record de 51,57 milliards d’euros, réalisant ainsi le troisième plus fort excédent commercial de la zone euro. Le partenariat entre la France et l’Italie n’a jamais été aussi important avec des échanges commerciaux qui dépassent plus de 69 milliards d’euros. La France est le deuxième client et le deuxième fournisseur de l’Italie. Considérée comme un des pans essentiels des échanges économiques entre les deux pays, l’économie touristique est un vecteur solide de la relation franco-italienne.
 
La destination France en nette croissance
Quatrième marché international touristique pour la destination France, le marché italien représente 6,7 millions de touristes par an et 38,5 millions de nuitées, ainsi que 2,5 milliards d’euros de recettes touristiques. Les italiens ont en 2017 marque leur retour en France, a Paris mais aussi a Lyon a Bordeaux en Alsace par exemple avec une croissance de ventes de billets d’avion vers la France, toutes compagnies confondues, de l’ordre de +15% pour l’opérateur E-Dreams en 2017 et de +21% pour le début 2018.
L’Italie s’affirme comme l’un des marchés de proximité le plus important pour contribuer à l’objectif des 100 millions de visiteurs en 2020.
 

Six axes majeurs sont favorables au développement de la clientèle italienne touristique vers la France :
 

  1. Une clientèle de courts séjours (60% des séjours), particulièrement utile pour le soutien de l’activité touristique française en toute saison. Des voyageurs réguliers qui n’hésitent pas à effectuer un séjour en France à l’occasion des ponts et jours fériés italiens en avril, juin et décembre, y compris à saisir toutes les opportunités de dernière minute. Leurs destinations courts séjours favorites : Paris-Ile de France, Provence-, Riviera -Côte d’Azur, Auvergne Rhône-Alpes et l’Occitanie (Lourdes).
  2. Une période de congés de 3 mois l’été, de juin à septembre, qui permet aux italiens d’effectuer de longs séjours en France métropolitaine et en Outre-mer, qui profitent notamment à la Corse, la Côte d’Azur, la Bretagne, la Normandie, le Grand Est avec l’Alsace, la Nouvelle-Aquitaine, les Caraïbes Françaises, la Nouvelle-Calédonie et la Polynésie Française.
  3. Des Italiens qui restent attachés au papier (550 quotidiens/ suppléments en Italie et une retombée media de 55 millions euros en 2017!) mais qui poursuivent leur virage digital avec 9,2 milliards d’euros d’achats en ligne dans le secteur du tourisme, qui est le premier secteur concerné par les ventes en ligne  avec une part de 55% des transactions et une croissance qui a triplé en 3 ans.
  4. Les professionnels italiens, TO et agence s’adaptent et le compte Facebook d’Atout France en Italie va dépasser les 100 000 fans en 2018
  5. Le poids majeur du tourisme d’affaires, qui représente 22% des séjours en France et 1 milliard d’euros de recettes, soit le 1/3 de la recette touristique italienne en France.
  6. Une accessibilité vers la France qui se développe encore avec 755 connexions hebdomadaires (hiver 2018) avec 11 villes françaises desservies au départ de 178 villes italiennes et une augmentation de capacité grâce à l’ouverture de nouvelles lignes des compagnies low cost, mais aussi d’Air France, Joon et  Transavia en croissance de 5,5%. L’offre de vols directs et la capacité en sièges augmentent considérablement en été avec près de 885 fréquences hebdomadaires. De même, l’accessibilité par le train a fait également l’objet de nombreuses améliorations au cours des dernières années avec une cinquantaine de liaisons ferroviaires hebdomadaires entre les deux pays, opérées par Thello et la SNCF.


 

Principales données :

Chiffres clés Italie

Taux d’inflation annuel (janvier 2018) : + 0,8% (zone Euro : + 1,3%)

Taux de croissance du PIB 2017 : + 1,4% (zone Euro : + 2,5%)

Taux de chômage (décembre 2017) : 10,8% (zone Euro : 8,7%)

PIB 2017 : 2 071 307 €

Déficit public 2017 : 2,1% du PIB

Dette publique 2017 : 132,5% du PIB

Solde commercial 2016 : +51,57 milliards €

  • 3ème économie européenne, 7ème économie mondiale
  • Exportations : 2nd partenaire commercial de la France
  • Importations : 2ème partenaire commercial de la France
    • Balance commerciale excédentaire pour l’Italie avec la France : +6,4 milliards €

 

Sources : ISTAT - EUROSTAT

L'talie et la France, un partenariat économique

La France : 2ème client et 2ème fournisseur de l’Italie

Pour un peu plus de 68 Mds € d’échanges en 2016, 200 M € d’échanges par jour ;

  • Le solde commercial de la France vis-à-vis de l’Italie est toutefois déficitaire (-6,4 Mds€) ;
  • Nos importations depuis l’Italie sont à peu près stables (37,2 Mds€) ; Le Tourisme est une activité majeur de la relation franco-italienne
  • Les économies française et italienne reposent sur de larges secteurs touristiques similaires ;
  • La France est la 1ère destination étrangère des Italiens ;
  • L’Italie est la 2ème destination étrangère des Français ;
  • Des politiques de coopération transport pour renforcer les échanges touristiques ;
  • Efforts mutuels sur l’accessibilité ;
  
 

Axes stratégiques du PAC 2018 :

  • Donnez envie de partir avec promotion des offres, de l’offre et de la diversité des territoires de la France, en s’appuyant sur les marques mondiales de destination et les pôles d’excellence.
  • Utilisation des grands événements France, porteurs d’image à l’international.
  • Valorisation des séjours estivaux, mais aussi des courts séjours lors de longs week-ends, en toutes saisons selon l’accessibilité.

Une action tripartite de séduction orientée :

  • Promotion Commerciale : Renforcement de la programmation et soutien des ventes France (groupes), tourisme d’affaires compris.
  • Presse : Mise en avant de nouvelles destinations, des nouveautés pour rassurer les clientèles et maintenir la couverture médiatique de la Destination
  • Grand Public : Restaurer la confiance et donner l’envie de partir en France.
    • En priorité vers les principaux bassins émetteurs (Milan, Rome), mais aussi vers les capitales régionales à fort potentiel (Naples, Turin, Bologne).
    • Vers les cibles couples et groupes d’amis en priorité, mais aussi les familles, faisant partie de la classe aisée de la société italienne.
    • Avec des thématiques fortes : l’innovation, l’art de vivre, la culture et les événements, l’oenogastronomie, la nature, puis encore les rencontres professionnelles.
    • en priorité sur les média blogueurs, réseaux sociaux, France.fr.
 

 

veille
Benchmarking
Une notoriété de premier plan pour une accessibilité en n...
Évolution de l'offre
Ryanair et Easyjet, occupent respectivement la première e...
Benchmarking
Espagne, destination pour l’été des italiens en 2016
Concurrence
Une destination de premier plan pour une accessibilité en...