0 articles connexion DEVENIR ADHÉRENT DÉJÀ ADHÉRENT
En cours de chargement...
En cours de chargement...
Ajouté au panier

Chine

Le marché chinois, 1er marché émetteur mondial

Avec près de 80 millions de touristes ayant voyagé hors de Chine continentale (+15%) pour le 1er semestre 2018, le pays reste de loin 1er marché émetteur mondial. Les dépenses des visiteurs chinois à l’international ont affiché en 2017 une hausse de +5%, à 257,7 milliards US Dollars, soit près de 2 fois les dépenses du marché émetteur des Etats-Unis. Selon les prévisions de l’Organisation Mondiale du Tourisme (OMT), la taille du  marché émetteur chinois pourrait représenter 220 millions de voyageurs potentiels à horizon 2020. 

2017 a marqué le retour des touristes chinois dans l’hexagone : avec 2,1 millions de visiteurs, notre destination a ainsi rattrapé son niveau de fréquentation de 2015, dans un contexte touristique international très favorable mais également très concurrentiel.  L’année 2018 semble confirmer cette tendance, et la France devrait ainsi conserver sa position de leader européen, avec une hausse estimée du nombre de visiteurs comprise entre +5 et +7%, soit environ 2,2 millions de touristes chinois. Les enjeux sont considérables pour notre destination : avec 4 milliards d’euros dépensés en 2017, les touristes chinois représentent notre 1ère clientèle hors Europe.

Les principales données sont les suivantes :

  • Population : 1,35 milliard d’habitants
  • Taux de croissance en 2018 : + 6,8%
  • Prévision du taux de croissance en 2019 : + 6.6% (FMI)
  • PIB par habitant en US Dollar (2018) : 9600 US$ (BanqueMondiale)

Principales tendances du marché et recommandations pour l’aborder

La clientèle chinoise connait une progression très importante en volume sur les marchés des villes secondaires et une évolution plus qualitative sur les marchés les plus matures (Shanghai, Pékin et Canton).
La majorité des touristes chinois qui se rendent en France pour la 1ère fois, le font encore dans le cadre de groupes et de séjours de découverte de l’Europe, généralement de 3 ou 4 pays. Depuis quelques mois, on constate deux tendances très nettes : la diminution du nombre de personnes dans les groupes et la réduction du nombre de pays visités. 

Le développement de la clientèle individuelle et des repeaters s’intensifie et permet de proposer de plus en plus de séjours thématiques à Paris et en régions. Les millenials (20-35 ans), voyageurs ultra-connectés, indépendants, et à la recherche d’expériences authentiques, constituent aujourd’hui 60% des touristes chinois voyageant à l’international (40% pour l’Europe). Le voyage en famille, perçu par les parents chinois comme un élément bénéfique pour le développement et l’éducation des enfants, rencontre un  succès croissant. 

Le shopping reste un poste important de dépenses pour les voyageurs chinois, même si on constate qu’il n’est plus forcément la motivation première pour le choix d’une destination. 

Les réseaux et médias sociaux sont spécifiques à la Chine continentale (Google, Facebook, Twitter et Instagram sont censurés) et sont devenus des outils incontournables pour les touristes chinois. Les plateformes Wechat (1 milliard d’utilisateurs) et Weibo (430 millions de membres) restent parmi  les  premières sources d’information pour se renseigner sur une destination, mais d’autres applications   connaissent un succès fulgurant  ces derniers mois, comme Douyin une application de vidéos courtes  
Les influenceurs (Key Opinion Leader) sont également devenues incontournables pour promouvoir efficacement une destination auprès du grand public.

Le M-tourisme s’impose également : les touristes chinois utilisent quasi exclusivement des supports mobiles (smartphones principalement) pour se renseigner sur les destinations, réserver des prestations ou encore partager leurs expériences de voyage.
Avec un volume de transactions 50 fois supérieur à celui des Etats Unis, le paiement mobile est utilisé en Chine par plus de 90% des utilisateurs de smartphones. Désormais véritable avantage concurrentiel, le M-paiement est de plus en plus proposé par les opérateurs français aux visiteurs chinois.

Travailler le marché chinois nécessite avant tout de développer des relations fortes et régulières avec les professionnels chinois TO et agences de voyages, les médias et réseaux sociaux et les leaders d’opinion, qui influencent fortement la clientèle individuelle notamment les millenials.
 
Orientations stratégiques
Favoriser les produits mono-destination France par la connaissance de nouvelles régions et thématiques sur l’ensemble des marchés, à travers nos marques mondiales
Amplifier les actions de promotion dans les villes secondaires pour accroître encore le nombre de first-timers 
Faciliter encore l’accueil et l’expérience « voyageur » en France (géolocalisation, paiement mobile, accès au WIFI)
Garantir la sécurité visiteurs chinois, très sensibles à ces questions 
Développer des actions de promotion fortes pour créer de l’envie de voyager France, notamment via les médias et réseaux sociaux, influenceurs et leaders d’opinion.
Explorer d’autres pistes de promotion de la destination : création d’évènements à forte valeur ajoutée pour viser une clientèle haut de gamme, promotion des tournages chinois en France (Télévision et Cinéma)

Cibles : les millenials, les familles, les petits groupes constitués de 6 à 10 personnes (famille, amis), les classes moyennes CSP+ des bassins émetteurs secondaires, la clientèle de tourisme d’affaires pour le MICE.


A destination de ces cibles : les 4 thématiques « phare » de la destination pour un voyage en France (romantisme,  shopping,  patrimoine culturel et art de vivre) sont à privilégier pour promouvoir la destination sur les bassins émetteurs émergents. Le tourisme sportif et de nature, le tourisme en famille, les croisières maritimes ou encore le tourisme festif rencontrent aujourd’hui un succès croissant, notamment sur les marchés matures. 

veille
Numérique
Décembre 2018
Evolution de la demande
Décembre 2018
Évolution de l'offre
Décembre 2018
Conjoncture économique
Décembre 2018