0 articles connexion DEVENIR ADHÉRENT DÉJÀ ADHÉRENT
En cours de chargement...
En cours de chargement...
Ajouté au panier

Israël

Voyager à l'étranger, un must pour les Israéliens. L'Europe et la France, destinations de proximité.

L'économie israélienne affiche de bonnes performances.

Après une croissance de + 3.4% en 2012, celle de 2013 a été de + 3,3%. Les prévisions pour 2014 seraient de + de 2,5%. Le chômage s'établit à 5.8%.
D'importants gisements de gaz ont été découverts et permettent aujourd'hui à Israël une quasi-indépendance énergétique. Israël reste un pays d'entrepreneurs et "un vrai pôle d’innovation au niveau planétaire - on parle d’"Israël Valley" en référence à la Silicon Valley".

L'évolution positive du PIB par habitant associée à la forte hausse du Shekel permet aux Israéliens un pouvoir d'achat important et en hausse.

Avec prés de 4,8 millions de voyages à l'étranger pour une population de 8 millions d'habitants, Israël détient un quasi record du nombre de voyages par habitants.
En 2013, ce sont plus de 2,7 millions de personnes qui ont voyagé, avec une croissance de +8,5%.

Si en 2010, seules 2 destinations françaises étaient desservies à partir de Tel Aviv, ce sont aujourd'hui 8 qui le sont directement (Paris, Marseille, Nice, Mulhouse, Toulouse, Strasbourg, Lyon et Grenoble) permettant ainsi la découverte de différentes facettes de la France.

En 2013, on estime entre 420 et 440 000 voyages d'Israéliens en France.

Les principales données sont les suivantes :

  • Population : 8 millions d’habitants
  • Taux de croissance en 2013 : + 3,3%
  • Prévision du taux de croissance en 2014: + 2,5%
  • PIB par habitant en US Dollar : 37.100 USD

Principales tendances du marché et recommandations pour l’aborder

Le marché est caractérisé par des périodes de voyage liées aux périodes des fêtes juives – souvent en dehors des périodes de vacances en Europe.

Les Israéliens voyagent beaucoup en famille (2 + 3 au minimum).

Ils sont friands de visites culturelles, d'événements locaux, d'activités sportives et de plein air, de shopping. La demande pour le ski et la montagne en été sont en fort développement.
Les Israéliens sont très demandeurs de nouveaux produits. Il convient donc de leur proposer régulièrement de nouveaux produits, de nouvelles destinations et de nouvelles activités.

Si les Israéliens sont bien informés et font des recherches sur Internet quant au choix de leurs destinations, l'intermédiation reste très forte lors de la phase d'achat (entre 60 et 70%).

Le professionnel reste donc un interlocuteur privilégié, qui prend des décisions très vite et les met en application rapidement. Les Israéliens sont capables de signer des contrats très vite, de mettre en commercialisation de nouveaux produits dans un délai bref et de ce fait attendent des réponses à leurs demandes dans un délai également très court.
Ils sont très sensibles à la relation personnelle qu'ils peuvent entretenir avec leurs fournisseurs et partenaires. Il faut donc être très présents et aller régulièrement leur rendre visite. L'Israélien dans sa relation professionnelle va à l'essentiel en abordant directement tous les points positifs et négatifs. Il est en général très positif et essayera toujours de trouver des solutions.

Orientations stratégiques

  • Faire connaître aux professionnels de nouveaux produits à commercialiser;
  • Valoriser de nouvelles destinations, via la presse en particulier, en soutien des actions des professionnels;
  • Renforcer la communication vers les familles.

Les cibles : les familles (3 enfants en moyenne), les actifs et sportifs, les jeunes couples actifs, les seniors de CSP+ ainsi que les groupes organisés thématiques.

A destination de ces cibles, sont principalement valorisés le tourisme urbain, le shopping, la culture et le patrimoine, les parcs d'attraction et les activités pour les enfants, la gastronomie, l’oenotourisme, la montagne et le tourisme d’affaires.

 

(c)Rostislav-Ageev