0 articles connexion DEVENIR ADHÉRENT DÉJÀ ADHÉRENT
En cours de chargement...
En cours de chargement...
Ajouté au panier

Le Festival de Cannes a généré 72 millions d’euros d’impact économique primaire en 2014

Véritable levier de croissance, l’organisation de Grands Evénements permet de développer l’image, la notoriété et les retombées économiques d’une destination. Le Festival de Cannes en est la parfaite illustration. Sur une période de 10 jours en mai, coexistent le Festival International du Film et son Marché du Film, la Semaine de la Critique et la Quinzaine des Réalisateurs, la plupart de ces événements étant exclusivement réservés aux professionnels. L’impact économique primaire généré par son édition 2014 sur le territoire de Cannes et des 31 communes alentours est estimé à 72 millions d’euros.
 
La ville de Cannes évaluait déjà l’impact économique et touristique du Festival International du Film, de son Marché associé, de la Semaine de la Critique et de la Quinzaine des Réalisateurs à plus de 195 millions d’euros de retombées diverses sur le territoire national. Afin d’estimer les retombées sur le territoire de Cannes et des 31 communes alentours, Atout France, la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, la ville de Cannes et son Palais des Festivals et des Congrès ont souhaité appliquer à l’édition 2014 du festival cannois la méthodologie nationale d’évaluation des retombées économiques primaires établie par la Direction Générale des Entreprises (DGE)[1]. La réalisation de cette étude a été confiée au cabinet EMC.
 
  • Le Festival International du Film et son Marché associé ont généré, 70,2 millions d’euros HT d’impact économique primaire sur la zone de Cannes, en 2014.
    • Les frais d’organisation du Festival International du Film et de son Marché ont permis l’injection de 4,9 millions d’euros, soit 8% des retombées primaires.
    • 92% des retombées primaires, soit 65,3 millions d’euros HT, ont été générées par les 84 400 visiteurs générateurs d’impact[2], accrédités ou non.
    • 476 200 nuitées marchandes et non marchandes ont été passées sur le territoire local. L’hébergement représente 55% de la dépense totale.
    • 677 000 repas ont été consommés par ces visiteurs. La restauration représente 20% de la dépense totale.
 
  • La Semaine de la Critique et la Quinzaine des Réalisateurs apportent également une contribution additionnelle effective au tissu économique cannois, à hauteur de 1,8 million d’euros. 
Au total ces quatre événements auront donc permis l’injection de 72 millions d’euros HT sur le territoire de Cannes et des 31 communes alentours.
 
[1] Atout France engage de façon partenariale des études sur des filières ou des manifestations majeures plus complexes afin de continuer à éprouver la méthodologie DGE et à en affiner les principes d’application pour in fine rediffuser ces bonnes pratiques. Méthodologie disponible sur le site de la DGE : http://www.entreprises.gouv.fr/etudes-et-statistiques/la-mesure-limpact-economique-dun-evenement-touristique-avril-2012
[2] Visiteurs générateurs d’impacts : Visiteurs extérieurs au territoire d’impact qui ne seraient pas venus si l’évènement n’avait pas eu lieu.

(c) SEMEC-AJURIA